- -

EFFETS DE L'UTILISATION DE LEVURES ENRICHIES EN CHROME SUR LA PRODUCTION DU LAPIN EN CROISSANCE

RiuNet: Institutional repository of the Polithecnic University of Valencia

Share/Send to

Cited by

Statistics

EFFETS DE L'UTILISATION DE LEVURES ENRICHIES EN CHROME SUR LA PRODUCTION DU LAPIN EN CROISSANCE

Show simple item record

Files in this item

dc.contributor.author Lambertini, L.
dc.contributor.author Vignola, G.
dc.contributor.author Zaghini, G.
dc.date.accessioned 2011-03-08T12:49:19Z
dc.date.available 2011-03-08T12:49:19Z
dc.date.issued 2000
dc.identifier.issn 1257-5011
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/10251/10225
dc.description.abstract [EN] The aim of this trial was to investigate the effects of high chromium Cr) yeast supplemented diets on performance of growing-finishing rabbits. Ninety-six commercial hybrid rabbits, half males and half females, aged 35 days, were divided into experimental groups and fed, ad /ibitum, for 49 days the same basal diet supplemented with O (T1 ), 400 (T2), 800 (T3) or 1600 (T 4) ppb of Cr in the form of chromium enriched yeast. Control diet (T1) was analysed and found to contain 789 ppb Cr, a level which was due to the raw feed materials. The Cr content of all the diets was then proportionally increased. Chromium supplementation did not induce any significan! differences in daily weight gain (32.2 to 32.9 g/d), feed to gain ratio, hot carcass weight, dress-out percentage, kidney deposit , scapular fat deposit, or left hindleg percentage and meat/bone ratio. No differences in Cr level were observed for longissimus dorsi pH and colour. In contras!, the perirenal fat deposit was significantly higher in all rabbits which received the Cr supplementation (1.51 to 1.61 vs 1.02% of the carcass; P = 0.013) This was probably the result of a modification in lipid anabolism, in relation with the insulin activity, and particularly with the stimulation of the Growth Tolerance Factor (GTF) which contains chromium. The liver Cr percentage of T3 rabbits was significantly higher than that of control group (4.94 vs 4.30% of the carcass; P = 0.028). The authors noted a substantial lack of any practica! effects of Cr supplementation on growing rabbit performance under experimental conditions. es_ES
dc.description.abstract [FR] Le but de cette recherche a été de !ester l'efficacité de l'addition dans l'alimentation de levures enrichies en chrome, sur les performances d'élevage et d'abattage du lapin en croissance. Pour ce faire, 96 lapins hybrides, 48 males et 48 femelles, de 35 jours et poids moyen de 1035 g, ont été répartis en 4 groupes homogénes de 24 sujets, chacun recevant a volonté et pour toute la durée de l'essai (49 j) un aliment granulé différent seulement par le taux de supplémentation en levures enrichies en chrome. La supplémentation a été réalisée de maniere a obtenir les additions de Cr suivantes: O ppb pour le lot témoin (T1), 400 ppb pour le lot T2, 800 ppb pour le lot T3 et 1600 ppb pour le lot T 4. La teneur en chrome de l'aliment témoin (T1) était de 789 ppb, ce qui indique la présence de cet élément dans les matiéres premiéres utilisées. La teneur réelle en chrome des aliments supplémentés était done augmentée en proportion. Aucune différence significative entre les différents lots n'a pu étre mise en évidence quant a la vitesse de croissance (32,2 a 32,9 g/jour), !'indice de consommation, le poids de la carcasse chaude, le rendement a l'abattage, les pourcentages de reins et de dépOts adipeux interscapulaires de la carcasse, ni pour le rapport muscle sur os du membre postérieur gauche ou le poids relatif de ce dernier par rapport a la carcasse. De méme, les données relatives a la qualité de la viande (pH et couleur du muscle long dorsal) ont été parfaitement similaires pour les 4 fots. Par contre, le pourcentage de dépOt adipeux périrénal a été significativement supérieure chez tous les animaux qui recevaient les aliments enrichis en chrome (1,51 a 1,61 vs 1,02% de la carcasse ; P = 0,013), sans toutefois qu'il y ait de différence entre les différents niveaux de supplémentation. Ce résultat pourrait étre relié a une différence d'utilisation métabolique des nutriments En particulier l'action de l'insuline se verrait amplifiée par le "facteur de tolérance au glucose" (GTF), qui contient du chrome, aboutissant ainsi a une stimulation de la lipogénése. Enfin, le poids du foie des lapins du lot T3 a été significativement (P=0,028) supérieure a celui du lot témoin (4,94 vs 4,30% de la carcasse). Les auteurs concluent que, dans les conditions dans lesquelles ils ont opéré, l'emploi de levures enrichies en chrome dans l'alimentation du lapin de chair ne se justifie pas.
dc.language Francés es_ES
dc.publisher World Rabbit Science. ICTA. UPV es_ES
dc.relation.ispartof World Rabbit Science
dc.rights Reconocimiento - No comercial (by-nc) es_ES
dc.title EFFETS DE L'UTILISATION DE LEVURES ENRICHIES EN CHROME SUR LA PRODUCTION DU LAPIN EN CROISSANCE es_ES
dc.type Artículo es_ES
dc.date.updated 2011-03-07T12:28:17Z
dc.identifier.doi 10.4995/wrs.2000.430
dc.rights.accessRights Abierto es_ES
dc.description.bibliographicCitation Lambertini, L.; Vignola, G.; Zaghini, G. (2000). EFFETS DE L'UTILISATION DE LEVURES ENRICHIES EN CHROME SUR LA PRODUCTION DU LAPIN EN CROISSANCE. World Rabbit Science. doi:10.4995/wrs.2000.430 es_ES
dc.relation.publisherversion https://doi.org/10.4995/wrs.2000.430
dc.description.volume 08
dc.description.issue 3
dc.identifier.eissn 1989-8886 es_ES


This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record